20/09/2017

Chez Nounou #1

Lundi, la semaine a repris en douceur malgré le froid... On se console avec les dernières compotes pomme pêche maison, et en faisant le stock de marrons pour la maison... On en a ramassé pleins pour un super bac sensoriel. On a aussi fait du land art au parc.

 
Mardi, le froid et la pluie étaient au rendez-vous... Il a fallu nous occuper: dessin, peinture, bac sensoriel, puzzles 16 pièces et laçage pour la Loupiote. Le plaisir avec ces températures de manger une bonne purée de pois cassés maison (pois cassés, carottes, pommes de terre, une brique de crème et un bon mixeur).


Mercredi, les filles étaient en très grande forme, donc nous avons profité du soleil de l'après midi pour sortir deux heures au parc se défouler... Goûter sur le banc avec des bonnes poires bios, course, jeu de la marchande en troquant cailloux, feuilles et bâtons...


Jeudi, potimarron et enfants ronchons... La fatigue de fin de semaine se fait ressentir pour tout le monde...


Vendredi, signature de mon contrat avec Bébéchat qui commence dès lundi son adaptation! Achats des derniers éléments manquants dont un second tapis d'éveil tout doux...

15/09/2017

Activité: Petit Champignon.

J'avais prévu pas mal d'activités de retour de vacances avec du sable, des poissons, des coquillages... puis la réalité c'est qu'il fait froid, qu'il pleut, qu'on a repris le chemin de l'école... L'automne est là... Alors on a commencé les activités d'Automne... On attaquera Noël en Novembre que voulez vous! Voici donc une petite activité faite avec Loupiote qui va avoir trois ans.

Je lui ai fait peindre le fond avec des couleurs d'automne: jaune, rouge, orange, vert très jauni. Le mélange donne la réelle couleur des feuilles que nous trouvons dehors, c'est parfait! Loupiote s'est appliquée à bien mélanger ses couleurs, le tout en musique. 

Nous avons ramassé des feuilles au parc, que j'ai fait séché quelques jours et nous les avons coller sur notre fond sec.

J'ai découpé dans du papier de quoi créer un champignon, et je lui ai laissé faire des points blancs à la peinture avec un coton tige. Elle a collé le champignon, et voilà le résultat de notre première création d'automne!

Nous l'avons exposé dans le salon, j'ai accroché une corde pour afficher dessins et créations pour les admirer tous les jours.

12/09/2017

2 semaines à 3.

Depuis déjà deux semaines, nous sommes maintenant trois au quotidien, Loupiote âgée de 2 ans et demi, a rejoint nos journées, la Petite Souris et moi.

La première semaine a été rude... pour la Petite Souris. Partager sa nounou, les jouets, cela a été bien dur... Heureusement, j'ai deux bras et deux jambes, et largement assez de place pour toutes les deux. On a donc fait le max de câlinous à trois, voir à quatre quand le chat venait se joindre à nous pour lui aussi me faire remarquer qu'il était là... J'ai rassuré la Petite Souris tant que j'ai pu dans ce grand changement qu'est l'arrivée d'un second enfant chez nounou, et maintenant je pense qu'elle ne peut plus se passer de sa copine qu'elle réclame sans cesse. Le matin en arrivant, elle file toucher la photo de sa "Nanou" sur son casier, et la réclame jusqu'à ce qu'on aille la chercher à l'école. Les trajets se passent très bien, il y a 500 mètres entre l'école et chez moi, ce qui fait quand même 1 kilomètre aller-retour (en plus des escaliers à descendre et remonter), et la Petite Souris qui n'a que 22 mois marche très bien sans que je ne la porte. On s'arrête tous les deux mètres pour une fleur ou un chien, mais elle marche seule et c'était ma plus grosse appréhension de cette rentrée (on en reparlera quand le petit frère sera avec nous début Octobre).

Chacune sa gourde!
Loupiote se sent plutôt bien avec nous, elle a eu quelques coups de blues et a besoin d'être rassurée mais elle est adorable et très attachante. Je vais néanmoins devoir me mettre à jour sur les dessins de licornes et les histoires de princesses.

Niveau organisation, il y a des jours qui se passent très bien et forcément certains où ça coince en fonction de la fatigue et de l'humeur de chacune, mais ça va. Mon projet était suffisamment bien réfléchi et abouti. J'ai acheté les assiettes à compartiments en forme de pomme de la marque Munchkin pour gagner du temps lors des repas, et chaque enfant a son code couleur pour les couverts / assiettes / verres / gants / serviettes / bavoirs... Nous rentrons de l'école, nous nous lavons les mains, nous mangeons, nous nous lavons de nouveau les mains, et j'installe les filles sur le tapis de jeux avec une caisse de jouets le temps que je nettoie la petite table et le sol, ensuite passage au pot, couches, histoires et sieste. C'est le moment de la journée le plus rythmée et le plus crucial car généralement les filles sont bien épuisées. C'est d'ailleurs ce moment que je redoute quand il y aura le tout petit bébé. Les filles ne s'endorment que lorsque je reste dans la chambre. L'endormissement prend cinq minutes lorsque je reste contre plus d'une heure quand je quitte la chambre (roulades sur le lit, hop je rejoins la copine dans son lit etc...). Je préfère prendre ses cinq minutes rien que pour elles et garantir du calme pour tout le monde. Là encore avec le bébé, il va falloir gérer toute la troupe. Pendant la sieste, je range, je tente de manger et de finir mon café avant qu'elles ne se lèvent car en ce moment la sieste c'est une heure maximum... Les deux filles s'entendent bien malgré leur 1 an d'écart. Cela aide la plus petite à grandir et apprendre des mots, et la grande doit être plus responsable et autonome. On travaille beaucoup là dessus: l'autonomie! S'habiller seule, mettre et débarrasser la table, aider la plus petite à mettre ses chaussures ou habiller les poupons. En choisissant de travailler avec trois âges différents, c'est ce que je souhaitais mettre en place, que chaque enfant aide les deux autres à grandir. Et je pense que l'arrivée du bébé dans deux semaines va les aider encore plus!

Et moi... Je me sens heureuse et épanouie dans mon job! C'est vrai que les journées sont longues, que deux enfants en bas âge c'est fatiguant mais du matin au soir je me répète que je suis heureuse. Et j'ai cette chance immense de faire un travail qui me passionne, je le souhaite à tout le monde car c'est une des clés du bonheur.

08/09/2017

Premières empreintes avec une pomme.

La petite souris grandit (22 mois), et on commence à faire des activités de peinture en utilisant autre chose que les mains. Elle est en plus dans un âge où elle adore patouiller lors des activités - et se laver les mains ensuite. Cette semaine je lui ai proposé de faire des empreintes avec une pomme que j'avais coupé en deux, succès garanti.

Du papier, de la peinture, et une pomme!
Oups un petit creux de fin de matinée...

28/08/2017

Manipulation sable et coquillages.

Pendant les vacances, j'ai soigneusement arpenté la plage d'Hendaye à la recherche de jolies coquillages... Je l'avoue le butin fut bien maigre mais suffisant pour une activité manipulation que j'ai mise en place aujourd'hui avec la petite souris (22 mois).
Dans un bac, j'ai étalé du sable de lune et j'ai disposé dessus coquillages et cailloux.


Une chouette activité de manipulation pour toucher les différentes textures des éléments, enfoncer et retirer les coquillages du sable. Un moment de calme qui prolonge un peu les vacances...

27/08/2017

Espelette, Ezpeletar.

Au Pays Basque, nous nous sommes rendus une demi journée sur Espelette, petit village renommé pour son piment, perdu dans le Labourd,  à seulement 10 kilomètres de la frontière espagnole. C'est une région très verte avec beaucoup de moutons, brebis et de pottoks (des poneys), énormément d'arbres, nous sommes vraiment dans les Pyrénées, aucun doute!

C'est un village vraiment très joli. Les maisons sont basques et typiques, recouvertes de piments qui sèchent. Le blanc et le rouge dominent. Il y a une très jolie balade à faire au sein du village, et vous pouvez bien évidemment acheter du piment d'Espelette (AOP) dans les nombreuses boutiques. Le piment a remplacé le poivre depuis cinq siècles au Pays Basque... Ma belle mère (basque) en met dans bon nombre de ses plats... et moi après une semaine là bas, le piment est aussi adopté...

Nous avons pu découvrir une exposition dédiée au piment également. L'occasion de retracer l'histoire du piment d'Espelette, de le placer en comparaison des autres piments, ainsi que de le sentir et le goûter. Il y a un espace pour les enfants, afin que les parents profitent de l'expo commentée. Et un coin à senteurs très ludique pour les adultes comme les plus jeunes: 4 odeurs à sentir une à une (tomate, poivron, pain grillé, foin séché) qui composent au final l'odeur du piment d'Espelette. La responsable de l'expo est très sympa et je suis même repartie avec des fiches recettes dont des desserts au piment que j'ai hâte de tester.

Vous trouverez donc du piment à Espelette mais aussi tous les produits dérivés: du sel au piment, des piments frais, de la moutarde, du chocolat... ainsi que tous les grands basiques de la gastronomie basque: pâté basque, confitures de cerises noires, fromages de brebis (vous avez de nombreuses fermes sur la route menant à Espelette, n'hésitez pas à vous arrêter chez les producteurs locaux).


Nous avons mangé dans un des restaurants les plus renommés d'Espelette: le restaurant Euzkadi. La décoration est typique et pittoresque, et les plats traditionnels. Nous avons très bien mangé. L'amoureux a pris un axoa (à prononcer "achoa"), qui est un émincé de bœuf avec épices, piments, poivrons et oignons. Pour ma part, j'ai choisi une cuisse de canard laqué au vinaigre de cerises, une pure tuerie. En dessert, nous sommes restés dans le traditionnel avec le gâteau basque à la crème pâtissière, qui était vraiment délicieux.

Nous avions également prévu la visite de la chocolaterie Antton, que nous n'avons malheureusement pas pu faire par manque de temps. C'est une chocolaterie très réputée là encore pour son chocolat au piment d'Espelette. L'atelier se visite, si vous avez l'occasion, n'hésitez pas.

Bref, si vous aimez les jolis petits villages, la bonne gastronomie, n'hésitez pas, et mettez Espelette sur vos visites du Pays Basque!

♥ Hôtel Restaurant Euzkadi
285 Karrika Nagusia
64250 Espelette

♥ Chocolaterie Anton
105 Merkatu Plaza
64250 Espelette

♥ Epicerie Fine Lurretik
55 place du jeu de Paume
64250 Espelette

20/07/2017

Tu vas tomber!


Il y a dix ans, quand j'ai commencé à garder des enfants en tant qu'anim de centre de loisirs, je n'étais pas la même que je suis aujourd'hui. J'avais très peu de patience, aucune expérience... Au fil des années, j'ai évolué énormément, et j'ai beaucoup appris. Mon expérience en crèche a été source de beaucoup de connaissances et de techniques professionnelles. Je sais que l'ass mat que je suis aujourd'hui est guidée par les pratiques professionnelles vues chez mes anciennes collègues, les auxiliaires de puériculture et leur douceur, et les éducateurs de jeunes enfants et leur pédagogie...
En travaillant seule depuis quatre ans, j'avais peur de m'enraciner dans mes bases et de ne pas évoluer. Mais je me rends compte que j'apprends au fil du temps, même en travaillant seule, car il est essentiel pour une professionnelle de se remettre en question. La bienveillance est un de mes principes clés au quotidien alors qu'il y a quelques années, je ne savais même pas ce que c'était. 

Je suis toujours positive avec ma petite souris. Quand elle est arrivée à la maison, à dix mois, elle ne voulait qu'être assise, et qu'on la fasse marcher... Je ne savais même pas si elle savait se retourner au sol! Les premiers jours, couchée au sol, en motricité libre, ont été difficiles. Mais j'étais positive et je l'ai encouragé. Je l'ai toujours poussé à faire les choses, à l'encourager, la féliciter. Et à 20 mois, je continue à le faire. Alors oui, monter sur le tobbogan à l'envers, certains parents hurlent, mais moi, je la laisse faire. Ca glisse, mais ce n'est pas grave. On apprend. Et quel beau défi d'arriver à remonter le tobbogan à l'envers non? C'est comme escalader le Mont Blanc! Faire de la balançoire en se tenant seule à 20 mois, c'est aussi dangereux, on peut tomber, mais... quelle fierté de le faire seule, et surtout, je lui fais confiance. Faire confiance à un enfant est important pour qu'il grandisse en s'épanouissant...

Si je vous raconte ça, c'est parce qu'au parc, je vois trop souvent de la malveillance, et j'ai de plus en plus de mal à entendre tout ça.

- Tu vas tomber! 
- Tu es tombé je te l'avais dit!
- Non tu ne fais pas tout seul!
- Tu es trop petit!
- C'est bien fait!

Une petite fille de deux ans et demi ce matin, était au parc, en compagnie de sa nounou (qui était sur son téléphone) avec deux autres petites filles de quatre ans. Forcément la deux ans voulait suivre les grandes de quatre ans... Donc elle a grimpé le mur d'escalade seule, et est arrivée à atteindre le tobbogan! Et bien devinez quoi? La pauvre gamine s'est fait engueuler comme jamais par son ass mat (toujours au téléphone) car "Non tu n'as pas le droit de faire seule!". Il y a eu tellement de fierté dans le regard de cette petite lorsqu'elle a monté le mur, et tellement de tristesse d'un coup, lorsque son ass mat est venue la disputer... Elle a monté le mur seule à deux ans pour suivre ses copines! Alors oui, toi, l'adulte responsable, tu trouves cela dangereux mais juste: fais lui confiance, félicite la quand elle y arrive et rappelle lui qu'il faut rester prudent.

J'ai eu de la peine en voyant cette scène. J'ai souri à la petite, et je lui ai glissé un bravo discret lorsque sa nounou est repartie avec son téléphone en disant "que ce n'était pas possible d'être aussi polissonne". Cette petite fille a eu le regard éteint... Puis j'ai vu celle que je garde. Qui était entrain d'escalader une balançoire. Je suis allée vers elle, je l'ai encouragé, comme elle n'y arrivait pas, je lui ai demandé si elle avait besoin d'aide. lorsqu'elle m'a répondu positivement, je l'ai aidé, et je l'ai poussé sur la balançoire en lui rappelant de bien se tenir pour ne pas tomber... 

C'est en fréquentant des personnes bienveillantes, que j'ai appris. La première réaction que j'ai eu en voyant l'attitude de cette femme, c'était de vouloir partir du parc car je ne supporte plus les personnes qui agissent de cette façon avec les enfants... Et si moi j'ai appris au contact de personnes bienveillantes, il fallait que je lui montre comment moi je me comportais... Je ne sais pas si des formations sur la bienveillance existent, mais il serait bien de sensibiliser beaucoup d'ass mats à cette pédagogie, parce que parfois j'ai envie de hurler dans ce que je peux voir au parc, ou sur les groupes Facebook d'ass mats (le mal)... 

Pour aller plus loin dans ce que je dis, je vous conseille d'aller lire l'article très complet sur les douces violences sur le blog de Famille Epanouie.

17/07/2017

Deux jours avec elles.

Il y a un an, j'écrivais cet article, en pensant ne plus jamais les garder. Les revoir oui, mais les garder non... Puis le hasard fait que leur maman avait besoin de les faire garder, et c'est donc à moi qu'elle a demandé... Deux jours et une nuit à la maison, Autant vous dire qu'on a profité un maximum avant de se dire de nouveau au revoir pour de longs mois.

Leur présenter la petite souris - dessiner des arcs en ciel et des coeurs à la craie - faire du tobbogan ensemble - préparer un gâteau au chocolat pour leurs 4 ans - souffler des bougies - découvrir leurs copains et leurs maîtresses avec leurs photos de classe - voir toutes les connaissances acquises dans l'année avec leurs cahiers que maman a glissé dans la valise - apprendre que J veut devenir chanteuse et L, princesse - fabriquer des baguettes magiques - improviser un spectacle- chanter Libérée, délivrée... - leur prêter mes Pollypockets et mes petites poneys - apprendre que la couleur préférée de J est toujours le violet - leur raconter des histoires avant de dormir - les regarder s'éclater dans le manège où l'on avait l'habitude d'aller - ramasser des écorces d'arbres pour peindre dessus - découvrir leur passion pour les licornes - se créer de nouveaux souvenirs -  profiter totalement de ces moments avec elles...

27/06/2017

Rafraîchir Bébé en été.

Il a fait très chaud cette dernière semaine, nous avons passé pas mal de temps enfermées à la maison avec la petite souris, à essayer de nous rafraîchir, je vous partage mes petites astuces.

♥ On patauge!
J'ai acheté une mini piscine afin de faire des jeux d'eau! Vous pouvez également utiliser des seaux et des bassines, activité plutôt extérieure. Si vous la faites à l'intérieur, bon courage et pensez à la sécurité. Pour rappel, on ne laisse JAMAIS un enfant seul dans une pataugeoire même une minute!

♥ Animaux glacés

Des petits animaux dans des moules à muffins que je n'utilise plus, je recouvre d'eau et je laisse toute une nuit au congélateur. Je laisse l'enfant manipuler dans un bac, cela évite qu'il y ai de l'eau partout. D'ailleurs, pensez à bien sécurisez votre espace de jeu. Par exemple, moi j'ai installé le bac sur la petite table, et sous la table j'avais mis une grande serviette pour éponger l'eau, car il faut prendre en compte le risque de chutes... Après si vous avez la chance d'avoir un extérieur c'est génial pour jouer!


♥ Glaçons de peinture

J'ai vu cette super astuce chez Emma, je l'ai donc reproduit. Une goutte de gouache dans chaque emplacement, j'ai recouvert d'eau, et mélanger un peu. Quelques heures au congélateur, et une activité créative et rafraîchissante, la petite souris a adoré.

♥ Et bien sûr: ventilo, brumisateur et eau à gogo! Toujours un biberon d'eau à sa disposition dans la salle de jeux, et pour la sieste, je lui donne la tasse anti fuites Avent dont je suis très contente car elle est vraiment hermétique et je peux lui laisser sans crainte de retrouver le lit mouillé. Et enfin, on évite les sorties aux heures les plus chaudes (entre 11h et 17h), on profite de la fraîcheur du matin pour les promenades...

16/05/2017

Assistante maternelle: choisir de présenter son conjoint.

Vendredi dernier, avait lieu une seconde rencontre avec ma Loupiote et ses parents, qui fut également l'occasion de leur présenter l'Amoureux. Seulement quand j'en ai parlé sur Twitter, je me suis aperçue que c'était une démarche étonnante et peu courante chez les assistantes maternelles...

Alors, pourquoi leur présenter mon conjoint?

Ma Loupiote est une grande petite fille, elle aura 3 ans d'ici la fin de l'année. Je souhaite qu'elle se sente bien avec moi, chez moi et également avec les personnes qu'elle sera amener à rencontrer ici. Il était donc évident pour moi de lui présenter. Je trouve cela important, elle va arriver en Septembre chez une personne qu'elle n'aura vu que quelques fois avec ses parents, dans une maison qui lui est étrangère, avec des enfants qu'elle ne connait pas, alors pour le plus de bienveillance possible, et pour qu'elle se sente au mieux, j'ai pris cette décision naturelle de faire des présentations.

J'ai organisé cette rencontre pour ma Loupiote mais aussi pour ses parents. Je pense qu'en tant que parents, il est plus agréable de rencontrer les personnes qui vont être en contact avec leur enfant lors d'une rencontre formelle plutôt qu'en coup de vent, debout dans le couloir, en venant déposer ou récupérer leur enfant.

D'ailleurs le rendez vous s'est tellement bien passé que nous avons parler pendant plus de deux heures tous les quatre. Du contrat évidemment, de la convention collective, des horaires, du salaire et de la petite. L'occasion aussi pour moi de savoir avec quels parents je vais travailler. Les mêmes valeurs éducatives et le respect employeur / employé sont un point très important... Pendant ce temps là, ma Loupiote a retourné toutes les caisses de jouets, et s'est sentie très bien. J'ai même eu droit à un bisou en partant... Adaptation programmée à mon retour de vacances fin Août.
J'ai fait le choix d'un accueil professionnel mais aussi familial, je prends soin des enfants que j'accueille avec le même respect et la même bienveillance que je souhaiterai avoir pour mes enfants. Et la sécurité affective est très importante pour moi, et cette démarche était nécessaire selon moi, après libre à chaque professionnel d'agir comme il le souhaite...

D'ailleurs la petite souris qui a maintenant 18 mois est bien habituée à la maison et elle se sent chez elle. Et c'est la preuve que l'accueil est réussi. Je souhaite que ce soit la même chose pour tous les enfants que j'accueille. J'ai hâte d'être en Septembre pour passer à deux enfants, puis trois en Octobre. Une chouette aventure!